Premier appel à propositions (avant le 30 juin 2019)


Le 19e congrès mondial d’histoire économique se réunira du 25 au 30 juillet 2021 à Paris. A cette occasion, le comité exécutif de l’IEHA appelle des propositions (en anglais) de tous les membres de la communauté des historiens économistes, quels que soit leur affiliation ou leur statut, ainsi que des chercheurs des disciplines connexes.

Le 19e congrès mondial est le second qui aura lieu en France. Vous êtes cordialement invités à Paris pour discuter les nombreuses « ressources » qui sont et ont été des enjeux essentiels dans les économies, sociétés, cultures et environnements. Cette notion est entendue dans un sens très large car elle comprend les ressources naturelles ou modifiées, renouvelables ou non, matérielles ou immatérielles mais également leur découverte, épuisement, recyclage, contraintes et limites. Nous y incluons également les éléments nécessaires à leur exploitation : le travail humain, les dynamiques institutionnelles autant que les savoirs scientifique, technique, financier et numérique. Au cours du temps, la découverte, l’approvisionnement et la circulation des ressources a servi de moteur au développement de l’espace, à l’occupation de territoires, à l’impérialisme tout comme à l’émergence de nouveau schéma de développement et d’organisation. Les défis du monde contemporain nécessitent une réflexion commune sur l’économie politique des ressources. Même si ce thème des ressources est mis en avant, nous sommes également ouverts aux propositions en histoire économique et sociale portant sur d’autres thèmes, consacrées à toutes les périodes et toutes les régions du monde, à l’analyse et la collecte de sources variées, à la mobilisation de méthodes innovantes ou encore à la théorie ou l’utilisation de l’histoire économique elle-même.

L’IEHA est une organisation diverse et nous espérons que le programme du congrès reflètera cette force. Pour cela, nous accepterons toute proposition qui permettra d’accroître l’étude, l’enseignement et le rayonnement de l’histoire économique. De mêmes, nous espérons recevoir des propositions venus de l’ensemble des disciplines et sous-disciplines représentées dans l’association : histoire économique, histoire des entreprises, histoire financière, histoire démographique, histoire urbaine et agraire, études de genre, étude des cultures matérielles, approches méthodologiques de la recherche historique, histoire de l’économie et de la pensée économique, histoire des sciences et technologies, et autres domaines liés.

Les organisateurs de session auront une grande liberté pour organiser le format des sessions, notamment en rapport avec le thème, les méthodes employées et les participants invités. Le format sera proche de celui du 18e congrès mondial de Boston avec environ 140 session, chacun jour étant divisé en 4 blocs de temps, deux avant et deux après le déjeuner.

Les organisateurs du congrès souhaitent faciliter la présence des chercheurs des pays du Sud, pour cela 120 bourses seront proposées aux participants.

Ce premier appel à propositions sera clos le 30 juin 2019. Un site dédié va être rapidement ouvert pour les propositions. En attendant, n’hésitez pas à nous contacter si vous avez la moindre question. Un second appel sera lancé fin 2019 une fois les premières sessions acceptées.